Portrait : Christian, consultant informatique – « il faut être polyglotte et ne pas avoir peur de bouger pour trouver du boulot. »

Publié le Mis à jour le

Nom : Christian PichonneaubagueAs400
Age : 46 ans
Titre du poste actuellement occupé : Consultant informatique
Entreprise : HORTIS
Études effectuées : CNAM informatique entreprise et réseau, formation RPG sur AS400
Hobbies, occupations pendant les temps libres : pêche, marche, livres, histoire, informatique

 

En quoi consiste votre travail ?
Je suis détaché chez un client parisien où mon travail consiste actuellement dans la gestion de l’exploitation de la banque mais aussi le contrôle de certain traitement mais aussi du développement interne.

Quels sont les bons côtés, ce que vous aimez à propos de ce travail ?
J’aime l’informatique en générale et la programmation en particulier, pouvoir contrôler un système, mais aussi pouvoir le créer.

Quels sont les mauvais côtés, ce que vous n’aimez pas à propos de ce travail ?
Suivant les sociétés le stress peut survenir mais aussi les responsabilités qui ne sont pas toujours reconnus à leurs justes valeurs.

Quelles sont les actualités du métier, préoccupations du moment dans la profession, les changements dans l’environnement de travail ?
Beaucoup de sociétés délocalisent leurs services informatiques à l’étranger, il faut être polyglotte et ne pas avoir peur de bouger pour trouver du boulot.

Quelle est votre message pour :

  • Un étudiant qui envisagerait ce métier ?
    Très beau métier qui est vraiment valorisant, mais il faut trouver la bonne société, car certaine paient très bien et d’autre ne voient dans leurs consultants qu’un coût et ne s’occupent pas de la gestion de carrière.
  • Un client/ utilisateur/ consommateur ?
    Quelques conseils que j’aimerais donner aux particuliers ou aux entreprises dans le choix de leurs outils informatiques, c’est de bien évaluer leurs besoins avant de choisir un outil.
    Il est impossible de comparer des outils et faire un choix si l’on ne sait pas exactement de quoi on a besoin.
    Souvent, si les utilisateurs ne définissent pas exactement leurs besoins, ils ne savent pas ce qu’ils cherchent exactement et se laissent parasiter par le superflu.
    De même, il faut se fixer un budget et s’y tenir. Ce n’est pas la peine de placer des centaines ou des milliers d’euros dans un outil formidable mais utilisé à 10%.
  • Un homologue qui fait le même métier que vous pour une société concurrente ?
    Le fait est que la concurrence est toujours dure. Il faut toujours évoluer pour rester au niveau demandé et recherché par les sociétés.
  • Votre patron ou votre boss ?
    Quand les consultants sont motivés et font des efforts pour se remettre en question et évoluer, se former et avancer il faut savoir leurs faire confiance et pérenniser les relations. Surtout quand leurs efforts débouchent sur des opportunités d’affaires !
    Souvent, on demande aux consultants informatiques de s’engager mais les sociétés de services ne veulent pas prendre de risque.

 

Pouvez-vous nous parler de votre entreprise ?
Ce que je peux dire c’est que c’est une entreprise suisse qui travaille aussi à Paris et que l’environnement des ESN (Entreprise de Services Numériques) sur lequel elle évolue est féroce.
J’aurais aimé pouvoir présenter mon entreprise un peu plus en détail mais cela fait très peu de temps que je suis dans la société. De plus, je suis en délégation chez le client donc je ne vois pas grand monde appartenant à l’entreprise. Cependant, j’ai un bon contact avec les commerciaux de chez Hortis.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s